La FFE (Fédération Française d'Equitation) va-t-elle offrir à ses adhérents une toute nouvelle discipline ?

Alors que le polo, n’est toujours pas géré par la FFE, le tennis monté, inventé en France au début des années 2000, pourrait bien devenir sa toute nouvelle discipline. Mélange de tennis et de voltige entre autres, il s’agit d’un sport équestre individuel d’opposition, un jeu de balle très spectaculaire.
Pour le cavalier qui connaît les règles du jeu de tennis, l’approche de ce sport équestre en sera facilitée.
Dans ce sport hybride d’attaque et de défense, deux cavaliers s’opposent, chacun d’un côté du filet, sans jamais descendre de cheval. La balle doit être frappée, avec une raquette, tour à tour par les joueurs après 1 ou 2 rebonds maximum. La balle est en mousse, quant à la raquette son manche court permet une bonne prise en main.
La partie se joue en trois manches (la manche se définit en 5 jeux de 5 échanges), un échange ne pouvant pas excéder 15 mn, par ailleurs le cheval est détendu plus ou moins longtemps (selon l’effort fourni) entre chaque échange.
Comme pour le horse-ball, les étriers sont reliés entre eux par une « sangle de ramassage », qui permet au cavalier de se pencher pour frapper les balles basses sans chuter.
Le terrain est un rectangle de 20 m x 50 m, divisé en deux par un filet en tulle maintenu à une hauteur de 1,50 m. Le revêtement de sol est particulier (il s’agit d’un mortier souple composé de granulats de caoutchouc enrobés de résine, un peu comme les dalles amortissantes des aires de jeux) afin de permettre à la fois à la balle de rebondir et de protéger au mieux les jarrets des chevaux.
Le tennis monté existe actuellement sous forme d’une association loi 1901, créée dans le Nord, en 2005, par les cavaliers d’un centre équestre, pleins d’imagination. Pour l’instant un seul terrain est disponible, mais sont à l’étude des dalles transportables qui permettraient à cette activité de se développer. Malgré cette recherche, pour palier à cette difficulté, les cavaliers du club parlent déjà de développer le Badminton monté sur herbe !... Bref, ce site pilote organise régulièrement des stages d’initiation, ouverts aux adultes mais aussi aux enfants âgés de plus de 14 ans. Il faut compter 70 € pour deux heures de découverte, équipement compris.
Ni élitiste comme le Polo, ni populaire comme le horse ball, il semble cependant que ce sport équestre ait un bel avenir. Des exhibitions sont prévues au prochain salon du cheval de Paris ; alors, à vos selles, à vos raquettes et rendez-vous à l’automne !

Pour plus d’information sur les stages et les règles du jeu de tennis monté, n’hésitez pas à parcourir le site de l’association : www.tennismonte.org